Le Diocèse

Superficie du Diocèse : 1 665,06 Km²

Population totale : 890 399

Nombre de baptisés catholiques : 373 559 (42, 81%)

Nombre de paroisses : 12

Carte du diocèse de Ruhengeri

Le Diocèse de Ruhengeri fut érigé par le Pape JEAN XXIII en date du 20 décembre 1960. À ce moment là, il fut confié à Son excellence Monseigneur Bernard MANYURANE qui murut avant d’en avoir pris la possession canonique. En attendant de trouver un autre évêque, Monseigneur André PERRAUDIN devint Administrateur Apostolique du Diocèse de Ruhengeri du 24 avril au 21 août 1961. Ensuite, c’est Son Excellence Monseigneur Joseph SIBOMANA qui fut nommé à sa tête. Il fut Évêque de Ruhengeri jusqu’en 1969, année où il fut transféré au Diocèse de KIBUNGO, et fut remplacé à Ruhengeri par Son Excellence Monseigneur Phocas NIKWIGIZE. Ce dernier dirigera le diocèse de Ruhengeri jusqu’en 1996. Depuis cette année, le Diocèse de Ruhengeri a été confié à Monseigneur Antonio MARTINEZ. Il le dirigea en tant qu’Administrateur Apostolique jusqu’au 21 novembre 1997, jour où Son Excellence Monseigneur Kizito BAHUJIMIHIGO en fut nommé Évêque.

En date du 29 janvier 2010, le Saint Siège a annoncé que le Saint Père Benoît XVI a accepté le renoncement au gouvernement pastoral du Diocèse de KIBUNGO (RWANDA), présenté par Son Exc. Mgr Kizito BAHUJIMIHIGO, en conformité avec le canon 401 § 2 du Code de Droit Canonique. Ce renoncement a impliqué un autre cette fois-ci au gouvernement pastoral du Diocèse de Ruhengeri dont il était Administrateur Apostolique depuis 2007. A ce moment, le Pape Benoit XVI a nommé comme Administrateur Apostolique du Diocèse de RUHENGERI Son Excellence Monseigneur Alexis HABIYAMBERE S. J. qui etait ordinairement Évêque du Diocèse de NYUNDO. Celui-ci dirigera le Diocèse de Ruhengeri jusqu’au 31 janvier 2012, jour où le Souverain Pontife a nommé Évêque de Ruhengeri Son Excellence Monseigneur Vincent Harolimana. Il est ordonné Évêque le 24 mars 2012.

Le diocèse de Ruhengeri couvre une même étendue territoriale que l’ex- Province de Ruhengeri où il se trouve. Il est situé au Nord-Ouest du Rwanda dans la Province du Nord avec une petite portion se trouvant dans la Province de l’Ouest, District de Nyabihu. Il a une superficie de 1 665,06 Km² et est bordé au Nord par l’Uganda, au Nord-Ouest par la République Démocratique du Congo (ex-Zaïre), au Sud-Est par l’ex- Province de Kigali rural, à l’Est par l’ex- Province de Byumba, à l’Ouest par l’ex- Province de Gisenyi, et au Sud par l’ex- Province de Gitarama. Le Diocèse de Ruhengeri comprend le District de Musanze, une grande partie du district de Burera et de Gakenke et une petite partie du district de Nyabihu.

Le Diocèse de Ruhengeri fait frontière avec l’Archidiocèse de Kigali au Sud-Est, le Diocèse de Byumba à l’Est, le Diocèse de Nyundo à l’Ouest, et le Diocèse de Kabgayi au Sud.

La Population du Diocèse de Ruhengeri

A. Au point de vue civil

D’après le recensement général de la population effectué par le Gouvernement rwandais au cours de l’année 2002 sur toute l’étendue du pays, le total de la population de l’ex-Province de Ruhengeri s’élève à 894 179 habitants, soit 417 777 hommes et 476 402 femmes, avec une densité de plus de 600 habitants par Km². Le même recensement a montré que dans l’ex-Province de Ruhengeri, les jeunes âgés de 17 ans ou plus occupent plus de la moitié de la population (56%), tandis que 53% de ces jeunes ont moins de 17 ans.

B. Au point de vue religieux

Selon les statistiques du Diocèse de Ruhengeri de l’année 2011 celui-ci compte 373 559 baptisés catholiques, hommes et femmes confondues, soit 42, 81% de la population totale résidente du diocèse de Ruhengeri qui est de 890 399 habitants. Ils se rassemblent souvent et surtout les dimanches en grand nombre dans différents lieux de culte pour l’Eucharistie ou, quand il n’y a pas de prêtre, la célébration de la Parole de Dieu. Ils se rencontrent souvent aussi pour la prière et le partage de la parole de Dieu, non seulement dans les églises, mais aussi dans les communautés chrétiennes de base. Parmi ces chrétiens, on compte un grand nombre qui sont très actifs surtout dans les mouvements d’Action Catholique, dans les groupes de prière, et dans diverses associations chrétiennes. En eux, le diocèse de Ruhengeri et toute l’Eglise du Rwanda voient un avenir très prometteur.

Dans toutes les paroisses du diocèse, des programmes variés sont régulièrement mis en œuvre en vue d’aider ces chrétiens à approfondir leur foi. Il s’agit notamment des retraites et recollections, des sessions de formations organisées pour différents groupes, ainsi que des instructions préparant ceux qui veulent recevoir des sacrements. Les chrétiens non catholiques sont aussi d’un nombre non négligeable. Ils ont à leur tête les Anglicans membres de l’Eglise Anglicane du Rwanda qui, selon les statistiques de l’année 2007 arrivaient au nombre de 85 568. Ils sont suivis par les Pentecôtistes qui sont au nombre de 60 226, puis les Adventistes dont le nombre s’élève à 55 129. A part ces trois dénominations, il existe d’autres églises chrétiennes dont les membres sont d’un nombre plus ou moins réduit. Il s’agit entre autres des Baptistes (7 374 membres), des Méthodistes (2 517membres), des Presbytériens (1 226 membres) et des membres du « Restauration Church » (859).

Le nombre des évangélistes va également croissant. Les non chrétiens ne manquent pas non plus. Parmi eux on remarque surtout les Musulmans et les Témoins de Jéhovah. La manière dont leurs mosquées et temples ne cessent d’augmenter ici et là laisse penser qu’ils gagnent de plus en plus du terrain sur notre territoire. Si de plus en plus les animistes diminuent en nombre, il faut remarquer qu’il y a un certain nombre de gens qui, baptisés ou non, préfèrent laisser de côté toute pratique religieuse, sans constituer un groupe spécifique. Il faut avouer que ces dernières années, il règne dans notre pays une grave confusion entre laisser-aller et respect du droit à la liberté religieuse. Pour cela, on assiste à un foisonnement de sectes qui fourmillent ici et là dans le pays. Le diocèse de Ruhengeri n’a pas été épargné.